Gain majeur pour la relève agricole

Vache

Un changement fiscal majeur permettra aux agriculteurs de céder leur ferme plus facilement. D'ici quelques semaines, ils pourront transférer leur entreprise à un membre de leur famille avec le même taux d'imposition que s'ils la vendait à un tiers.

Le projet de loi C-208 a été adopté hier au Sénat canadien. Le milieu agricole réclamait ce changement depuis plus de 20 ans, indique le président du Centre régional des jeunes agriculteurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Alexandre Bernier.

«On parlait d'un taux d'imposition qui avoisinait les 30 %. Ça veut dire que sur une vente d'un million, il y avait une imposition de 300 000 $ à payer au cédant. Et disons que mon père vendait à mon voisin par exemple, il n'y avait aucune imposition.»

Cette situation a fait en sorte que de nombreux agriculteurs ont abandonné l'option de céder leur ferme à leur fils, par exemple.

Une modification semblable a déjà été apportée au Québec, il y a quelques années. Ce gain facilitera certainement la relève agricole partout au pays. La loi entrera en vigueur au cours des prochaines semaines, lors de la Sanction royale.

 

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!