Gazoduq s'engage à verser 10 M$ par an au Saguenay-Lac-Saint-Jean

L'entreprise Gadozuq rencontre des groupes d'ici cette semaine partout en région. Le but des consultations est d'échanger avec des élus et des organismes pour mieux apprendre le territoire et savoir quelles sont les zones à éviter.

Si le projet de conduite de gaz naturel que souhaite réaliser Gazoduq voit le jour, l'entreprise s'engage à verser 10 millions $ annuellement au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Pourquoi ce cadeau ? Parce que contrairement à l'Ontario, au Québec les municipalités ne peuvent pas taxer un gazoduc. C'est donc le montant équivalent à la taxe que l'entreprise versera à nos voisins ontariens. Rappelons que le tracé que prévoit utiliser l'entreprise pour son gazoduc entre l'Ontario et le Saguenay est situé à 82 % sur des terres publiques.

L'argent sera déposé dans un Fonds pour les communautés et redistribué aux municipalités (65 %), aux MRC (25%) et à certains organismes (10%) communautaires et à la fondation de l'UQAC, indique le président de Gazoduq, Louis Bergeron. :

 

« Le montant qui est versé via le Fonds pour les communautés sera stable. La partie taxable peut faire l'objet d'une dépréciation qui peut faire en sorte que le montant peut diminuer au cours des années. On pense que comme bon citoyen corporatif, on doit aussi faire bénéficier les communautés et les organismes qui viennent en aide aux plus démunis. »

 

Outre la région, Gazoduq prévoit verser 14 millions $ chaque année à l'Abitibi-Témiscamingue et 10 millions $ à la Mauricie. Chaque région pourra gérer de manière autonome le montant qui lui est versé, assure Gazoduq.