Grève dans trois résidences Chartwell du Saguenay

Villa Chicoutimi, Chartwell

Sept résidences privées pour ainés de la chaîne Chartwell sont frappées par une grève générale illimitée à Saguenay et Québec. Dans la région, les établissements touchés sont la Villa Chicoutimi, la Villa Jonquière et la Villa Saguenay.

Les syndiqués, principalement des préposées aux bénéficiaires, revendiquent un salaire de 15 $ l'heure et un peu moins pour les autres employés, comme les cuisiniers. Or, selon le syndicat, l'employeur n'aurait même pas abordé l'aspect salarial dans les derniers jours de négociations qui sont ardues.

 

« Il faut oser pour avoir des vies plus décentes. Il y a des personnes ici qui ont de la misère à arriver. Des chefs de famille. On a des gens qui travaillent fort, ce sont des perles et ils méritent leur salaire. » - France Tremblay, présidente syndicale.

 

Les employés ont affiché le taux horaire qu'ils gagnent après 24 mois d'embauche.

 

Plus tôt cette semaine, le Tribunal administratif du travail a tranché que les employés qui dispensent les soins ne peuvent débrayer. Ce sont leurs collègues à l'entretien et au service alimentaire qui se relaieront sur la ligne de piquetage.

Les moyens de pression seront interrompus dans un établissement s'il y a une éclosion de COVID-19.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!