Hôpital de Dolbeau-Mistassini: l'unité des soins intensifs fermée


La situation est ainsi depuis un bon moment. (IStock)

L'unité des soins intensifs de l'hôpital de Dolbeau-Mistassini est fermée jusqu'au 10 janvier. En raison du manque de main-d'oeuvre pendant le temps des Fêtes, l'offre de service a dû être annulée à partir du 29 décembre jusqu'au 10 janvier, confirme le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le conseiller-cadre aux communications par intérim du CIUSSS, Pierre-Alexandre Maltais, affirme que des directives claires et élaborées sont en vigueur afin d'assurer une vigie constante durant cette période.   

Les usagers qui se présentent à Dolbeau-Mistassini et qui ont besoin de ce type de soins sont réorientés vers les hôpitaux de Roberval, Alma ou Jonquière, en fonction de la disponibilité des lits et de l'expertise de chacun.  Julie Boivin, présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) du Saguenay-Lac-Saint-Jean, trouve la situation inquiétante, alors que chaque hôpital se trouve à plus d'une heure de route.

«Ça a un impact, c'est clair. Une fermeture semblable à celle-ci était arrivée avant le temps des Fêtes et l'achalandage avait augmenté à l'installation de Roberval. Le problème, c'est qu'eux aussi ont de la difficulté dû au manque de la main-d'oeuvre.»

La situation est ainsi depuis un bon moment, ajoute Julie Boivin, devant parfois couper dans le service de l'obstétrique ou, comme dans le cas présent, dans les soins intensifs.

«L'installation de Dolbeau est tellement précaire que je la compare à un château de cartes. Chaque professionnel en soin est une carte de ce château et au moment où tu en enlèves une, tout s'écroule. C'est ce qui est arrivé dans les dernières semaines, une seule absence a fait écrouler tout le système.»

Aucune solution à long terme n'a été trouvée à ce jour pour contrer ces arrêts de service. Mme Boivin ne peut affirmer avec certitude que l'unité rouvrira le 10 janvier prochain.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!