Incapable de trouver la source de l'éclosion chez CTA à Alma

CTA-2

La direction de la Santé publique n'est pas en mesure d'identifier la source de contamination qui a mené à une éclosion de COVID-19 à l'entreprise Chaîne de travail adapté d'Alma.

En entrevue à Radio-Canada, le directeur régional de la santé publique, docteur Donald Aubin indique que la personne qui a transmis le virus aux employés de CTA ne sait probablement pas qu'elle a le coronavirus. 

La direction précise que 4 des 7 employés qui ont été testés positifs n'ont aucun symptôme. Rappelons que l'entreprise est fermée depuis lundi et qu'un dépistage massif a été fait chez 60 employés. Au total, 7 tests se sont révélés positifs, précise le directeur général de CTA Gilles Deschenes, dont 5 au service administratif et 2 laveurs de vitres: 

«Ça prend pas grande chose. Ça prend une personne asymptomatique qui rentre dans le milieu de travail et à partir du moment où la personne laisse une trace. C'est un virus qui est invisible. La mesure de cela il n'y a personne qui l'a. Je pense qu'on a l'attitude d'un bon citoyen qui voulait éviter que la propagation se continue. Je pense qu'on ne peut pas faire plus que ce qu'on a fait.»

Selon le directeur Deschenes, c'est la preuve que malgré toutes les mesures mises en place depuis le début de la pandémie, le risque zéro n'existe pas. Il attendra la fin de l'éclosion, probablement au courant de la semaine prochaine, avant de ramener ses employés au bureau et d'ici là, il répond aux questions des clients inquiets.

Le bilan de la pandémie de Covid-19 s'élève donc maintenant à 327 cas au Saguenay-Lac-Saint-Jean dont 8 cas actifs (7 chez CTA et 1 au CHSLD de la Colline). Le bilan des décès demeure stable à 26 et il n'y a aucune hospitalisation. Le CIUSSS rapporte 293 personnes guéries. 

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!