L'administration du vaccin bivalent débutera vendredi au Saguenay-Lac-Saint-Jean


Dr Donald Aubin, directeur régional de Santé publique (Noovo Info)

L'administration du vaccin bivalent contre la COVID-19 débutera vendredi au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le nouveau sérum développé par Moderna permet d'avoir une meilleure protection contre le virus initial et le variant Omicron.

La santé publique recommande toutefois aux moins de 30 ans de choisir le vaccin Pfizer en raison du risque plus élevé, mais rare, de myocardite.

Le vaccin bivalent sera disponible en quantité limitée dans la région, mais d'autres doses devraient être livrées la semaine prochaine.

Le directeur régional de Santé publique, Dr Donald Aubin, a bon espoir que l'arrivée du vaccin bivalent améliore le rythme de la campagne de vaccination pour la dose de rappel qui, comme ailleurs au Québec, tourne au ralenti actuellement.

Il se dit tout de même satisfait de la réponse de la population. Depuis deux semaines, il se donne en moyenne 500 doses de rappel quotidiennement, précise-t-il.

«Ça va s'étaler dans le temps, étant donné que notre gestion du risque est rendue très différente d'une personne à l'autre, les gens vont venir chercher le vaccin de façon étalée, ce qui est très correct pour nous. Ça va permettre de mieux gérer l'affluence sur nos sites.»

Une propagation toujours active

Par ailleurs, même si les cas de COVID-19 tendent à la baisse au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la propagation du virus demeure active dans la région.

Contrairement au reste de la province qui a connu un pic des cas en juillet, la région a atteint un plafond à la mi-août.

Le Dr Donald Aubin remarque que les hospitalisations demeurent élevées. Mercredi, 59 personnes étaient hospitalisées en lien avec la COVID-19.

«Ce sont des gens qui peuvent avoir été détectés lors de leur passage à l'hôpital ou qui sont vraiment entrés pour une situation nécessitant une hospitalisation pour la COVID. Donc on a plusieurs catégories de gens, mais, globalement, on peut voir que ça occupe quand même une bonne partie de nos opérations actuellement.»

Un seul décès s'est ajouté dans la région au cours des deux dernières semaines, pour un total de 509 personnes décédées depuis le début de la pandémie.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!