La fausse infirmière de Jonquière fera face à la justice

vaccin

Du nouveau dans cette histoire de fausse infirmière à Jonquière. La femme qui a été démasquée le printemps dernier est accusée au criminel pour avoir pratiqué pendant 20 ans sans permis de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ).

La dame de 50 ans fait face à neuf chefs d'accusation, dont fabrication de faux documents, fraude et usurpation d'identité. Toutefois, aucune accusation sur la sécurité ou la santé des patients qu'elle a traité n'a été déposée.

C'est le CIUSSS Saguenay-Lac-Saint-Jean qui avait porté plainte à la police après qu'elle se soit inscrite à une formation. Son numéro d’identification ne correspondait pas à son âge, ni à son lieu de travail.

Elle est tout de même parvenue à demeurer en poste pendant de nombreuses années en utilisant le numéro de permis d'une autre infirmière du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui porte le même nom qu'elle. La fausse infirmière a notamment travaillé aux soins intensifs et au département de chirurgie. 

Elle comparaîtra seulement le 21 février prochain au palais de justice de Chicoutimi, même si les accusations ont déjà été déposées par le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!