La grève est évitée au Manoir Champlain de Chicoutimi

Manoir Champlain

Les employés du Manoir Champlain de Chicoutimi n'auront pas à déclencher une grève illimitée à compter de vendredi 18 octobre. Une entente est survenue avec la direction de la résidence privée pour aînés à deux jours de l'action syndicale. Réunis en assemblée en soirée, 76 % des 82 syndiqués ont voté pour la nouvelle convention collective.

Bien que les demandes salariales n'ont pas toutes été acceptées, les employés demandaient des augmentations annuelles de 1 $ l'heure pendant trois ans et 15 $ l'heure à l'embauche pour les préposés aux bénéficiaires, la représentante syndicale Annie Potvin souligne que les gains demeurent intéressants. :

 

« Les gens sont contents. Au niveau des échelons, avant ils montaient aux trois ou quatre ans d'échelons, maintenant, ils vont monter tous les ans, ce qui leur permet donc d'aller chercher un 25 sous là, en plus des augmentations annuelles de 50 sous. Pour les préposés à l'entretien ménager et à la salle à manger, ça va débuter à 14 $ l'heure. Pour les préposés aux bénéficiaires, c'est 14,50 $ l'heure et on va obtenir le 15 $ en 2020. » 

 

Les employées signeront l'entente le 1er novembre. Plus de 400 aînés autonomes et semi-autonomes vivent au Manoir Champlain. Annie Potvin souligne que le conflit de travail aura permis aux employés d'apprendre à mieux se connaître et à solidifier leurs relations de travail. Ils se disent maintenant prêts à poursuivre leur travail.

Le contrat de travail était échu depuis janvier. Les employés ont tenu trois jours de grève les 30, 31 mai et 1er juin ainsi qu'une semaine entière de débrayage en juillet dernier.

Le syndicat affilié à la FTQ a annoncé l'issu du vote sur les réseaux sociaux.

 

 

Avec la collaboration de Sabrina Malaison.