La libération d'Yves Martin est refusée

Yves Martin

Incarcéré depuis 5 ans, le chauffard Yves Martin a tenté jeudi matin d'obtenir une libération complète devant la Commission des libérations conditionnelles du Canada (CLCC). Demande qui lui a été refusée.

Il pourra sortir uniquement pour suivre une thérapie fermée de six mois, nous a expliqué en entrevue Johanne Tremblay, la mère d'une des victimes qui a assisté ce matin à l'audience. Son dossier sera réévalué par la suite, mentionne la dame. : 

« Ç’a bien été, c'est au-delà de mes espérances. Je le sais que c'est la loi qui est faite comme ça, qu'ils ont droit à des privilèges s'ils se conduisent bien. On ne peut pas changer la loi au Canada non plus. »

Les familles de victimes ont aussi demandé qu'Yves Martin n'ait plus le droit de vivre au Saguenay. La Commission a rendu sa décision en l'espace de 30 minutes à peine.

L'homme de 40 ans a été condamné à une peine de 14 ans de pénitencier par le juge de la Cour supérieure François Huot en janvier 2017. L'accident a causé la mort d'un couple, Mathieu Perron et Vanessa Tremblay-Viger, qui était enceinte, ainsi que de leur fils de 4 ans, Patrick.

Mise à jour : 11 juin, 12h39

En collaboration avec Carolyne Labrie.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!