La marche très populaire cet hiver au Saguenay

Marcheurs l'hiver

Énormément de gens cherchent à prendre l'air ces jours-ci et ils choisissent d'aller marcher. La cohabitation se fait toutefois plus difficilement avec les usagers de certains sites.

Au parc de la Rivière-du-Moulin, à Chicoutimi, plusieurs avertissements ont été lancés par les autorités municipales pour demander aux marcheurs de ne pas emprunter les sentiers réservés au ski de fond puisque les skieurs se retrouvent alors avec des pistes brisées et trouées.

La situation est semblable au centre de Le Boisé Panoramique à Chicoutimi. Bénévole au centre et membre du conseil d'administration Jean-François Garon assure que les marcheurs sont accueillis avec joie, mais il leur rappelle qu'il faut porter des raquettes pour ne pas abîmer les sentiers, même lorsqu'il n'y a pas beaucoup de neige.

« Pour un marcheur, faire quelques trous dans le sentier ça ne change pas grand chose, mais pour un cycliste, c'est l'équivalent de rouler dans la gravelle avec un vélo de route. Ce n'est vraiment pas agréable. Donc on demande seulement de porter des raquettes et de laisser les cyclistes passer lorsque vous les croisez. » - Jean-François Garon, bénévole au centre Le Boisé Panoramique

Intervention policière au lac Kénogami

Mise à part la marche, le patinage est aussi très populaire cet hiver et la patinoire de 15 km de long aménagée sur le lac Kénogami a été victime de son succès au cours du weekend.

Un très grand nombre de citoyens s'y sont rendus pour donner quelques coups de patin si bien que les policiers ont été appelés parce que le stationnement du Camping Jonquière débordait et la circulation était difficile.

Des résidents trouvaient également qu'il y avait beaucoup trop de gens sur la glace, rapporte Bruno Cormier de la Police de Saguenay, mettant en péril leur sécurité à certains moments.

À lire aussi : La neige se fait attendre au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!