La SOPFEU prédit un été chaud dans les forêts du Saguenay-Lac-Saint-Jean

SOPFEU

Les pompiers de la SOPFEU sont déjà intervenus sur 11 feux de forêt cette année au Saguenay-Lac-Saint-Jean, plutôt que la moyenne de quatre et la totalité de ces brasiers sont de cause humaine.

L'agente à la prévention de la Société de protection des forêts contre le feu, Josée Poitras, prédit une saison intense pour plusieurs raisons. D'abord le printemps hâtif et le peu de neige au cours de l'hiver dernier amènent un taux d'assèchement important au sol. Aussi, les activités en forêt ont grandement augmenté avec la pandémie.

« On le sait, avec la COVID-19, les gens ont pris d'assaut la forêt et ça sera encore le cas cette année. Si l'été est sec et la température est chaude, on peut s'attendre à un été très chaud aussi au niveau des feux. » - Josée Poitras, agente à la prévention 

L'année dernière, le temps sec et les journées venteuses ont donné du fil à retordre aux sapeurs. Le feu de Chutes-des-Passes qui a pris naissance à la mi-juin est devenu le plus important des dix dernières années au Québec. L'incendie a ravagé une superficie de 59 936 hectares de forêt et au plus fort du combat, 325 pompiers du Québec, de l'Ontario et de l'Alberta étaient sur le terrain. Il a été officiellement éteint 63 jours plus tard.

Notons que l'indice d'inflammabilité est présentement élevé dans la région et grimpera à très élevé dans le secteur de la rivière Mistassini au cours de la fin de semaine. C'est à prendre en considération lorsqu'on se rend en forêt, rappelle Josée Poitras qui nous fait part des signes précurseurs d'un niveau de risque élevé dans la capsule L'Expert Explique de Noovo Info.

D'après les informations de Louis-Philippe Arsenault, journaliste pour Noovo Info.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!