La vitesse et la témérité ont causé la mort de Daniel Gagnon

Accident

Daniel Gagnon, un jeune homme d'Alma, est décédé en raison de la vitesse et de sa témérité le 17 mai 2018 à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, conclut le coroner.

Me Donald Nicole indique dans son rapport que l'automobiliste de 21 ans roulait à 123 km/heure dans une zone de 90 quand il a croisé une policière sur la route 170 à Saint-Gédéon. Elle a fait demi-tour et elle a actionné ses gyrophares, mais elle l'a perdu de vue et a choisi de ne pas aller plus vite pour la sécurité des autres automobilistes.

Quelques kilomètres plus loin, Daniel Gagnon a embouti l'arrière d'une camionnette, a dérapé dans la voie inverse et a été frappé par un autre véhicule. Au moment de l'impact, la victime ne portait pas sa ceinture de sécurité.

Par ailleurs, une inspection mécanique de la voiture a permis de constater qu'elle avait été modifiée, que les freins arrière étaient défectueux et que ceux à l'avant avaient déjà surchauffé.

Le coroner ajoute que « Selon ses proches, M. Gagnon était en conflit avec les autorités policières, était passionné par la mécanique et aimait circuler à haute vitesse avec son véhicule. »