Le Saguenay-Lac-Saint-Jean passe en zone orange

Masque-CTV News Montréal

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean passe en zone orange. Onze cas s'ajoutent aujourd'hui au bilan qui atteint maintenant 608 cas depuis le début de la pandémie. On dénombre 140 cas actifs et près de 800 personnes en isolement préventif.

Parmi les nouvelles règles qui s'imposent aux citoyens de la région il y a d'abord la réduction à un maximum de 6 personnes dans les rassemblements privés à l'intérieur et à l'extérieur.

« La solution est simple et compliquée en même temps, c'est qu'il faut avoir moins de contacts. Là où ça semble le plus important, c'est les rassemblements à l'intérieur de plusieurs personnes. Plusieurs spécialistes le disent, il y a alors une minorité de personnes qui infectent une majorité de personnes. »​ - le premier ministre, François Legault

Dans les restaurants et les bars, c'est un maximum de 6 personnes par table et l'alcool peut être vendu jusqu'à 23h. Les établissements devront fermer leurs portes à minuit. Aussi, les activités organisées dans un lieu public, comme un mariage ou des célébrations professionnelles, peuvent regrouper maximum 25 personnes.

Les déplacements interrégionaux sont non recommandés. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la page de la santé publique : Palier 3 - Alerte 

Par ailleurs, la Montérégie, le Centre-du-Québec et la Capitale-Nationale, dont Charlevoix, passent en zone rouge.

Carte des paliers d'alerte COVID-19, 13 octobre 2020

Casser la courbe

Les raisons de ce changement de palier sont multiples, mais le directeur régional de santé publique, Dr Donald Aubin, mentionne principalement la hausse du nombre de foyers d'éclosion et la pression exercée sur le système de santé.

Présentement, 11 des 20 lits prévus pour les hospitalisations à l'hôpital de Chicoutimi sont occupés. Aussi, 126 employés du CIUSSS sont en isolement préventif en raison des éclosions au CHSLD Isidore-Gauthier ainsi qu'à l'hôpital d'Alma et 90 employés de l'hôpital de Jonquière sont en attente d'un résultat de test en raison d'un cas positif.

Il faut renverser la vapeur indique le Dr Donald Aubin qui a tout de même bon espoir d'éviter la zone rouge si la population régionale réagit rapidement aux règles du palier orange. : 

« On constate qu'il y a une pression sur le réseau qui est quand même majeure. Un changement de palier c'est qu'on veut surtout casser la courbe. »

À lire aussi : Les détails entourant les nouveaux cas dans la région

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!