Les projets de Rio Tinto repoussés au Saguenay-Lac-St-Jean

aluminium

Rio Tinto repousse à un moment indéterminé la construction d'un centre de coulée de billettes à son usine d'Alma et de 16 nouvelles cuves à son usine AP60 d’Arvida. La multinationale justifie cette décision par un marché défavorable, notamment en raison de la baisse du prix de l'aluminium.

Une déception majeure pour le président du syndicat à Alma, Sylvain Maltais, qui rappelle que les syndiqués ont accepté l'an dernier de rouvrir leur convention collective et de la prolonger au-delà de 2020 pour assurer une paix industrielle pendant les travaux.

«Tout le monde est déçu de ça. C'est un projet sur lequel on avait une entente de principe, en ayant pas ce projet, ça signifie que l'an prochain en 2020 on va être en négociation». - Sylvain Maltais, président du syndicat

La mairesse de Saguenay Josée Néron et le maire d'Alma Marc Asselin se disent aussi déçus de la décision de Rio Tinto.

Sur sa page Facebook, le député de Jonquière Sylvain Gaudreault a également réagi. Il se dit en colère, mentionnant qu'encore une fois, l'entente intervenue entre Rio Tinto et le gouvernement n’est pas respectée.