Les vacances de la construction pourraient être annulées

Chantier ISTOCK absolut_100

Le gouvernement Legault réfléchit à la possibilité d'annuler les traditionnelles vacances de la construction cet été. Cette mesure permettrait de relancer l'économie.

L'industrie de la construction au Québec représente 50 milliards de dépenses, donc de 12 à 13% du PIB. On y compte 190 000 travailleurs. 

Jusqu'à maintenant, les associations patronales consultées se sont montrées en faveur de cette mesure. Restent les syndicats. En entrevue au Journal de Montréal, le président de la CSN-Construction, Pierre Brassard, rappelle que cette décision peut-être lourde de conséquence pour les travailleurs et leur famille. Selon lui, il faut réaliser que le confinement actuel n'est en rien comparable à des vacances. 

Le syndicat consulte ses membres de façon électronique depuis hier.

À la FTQ-Construction, les représentants sont plus prudents et ne veulent pas commenter publiquement cette option, se limitant à nous répondre qu'un sondage est aussi en cours, mais pour savoir si les travailleurs sont ouverts à recevoir leur chèque de vacances plus tôt. Le ministre du Travail, Jean Boulet, évalue la possibilité de verser les allocations de vacances de façon anticipée aux travailleurs qui en feraient la demande. Francois Legault avait cependant rejeté cette idée la semaine dernière. 

Les résultats de ce sondage devraient être connus dès demain.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!