Manque de pharmaciens dans les établissements de santé

Pharmacie - pillule IStock CR megaflopp

Il manque de pharmaciens dans les établissements de santé. 286 postes sont non comblés au Québec, même si chaque année une soixantaine de pharmaciens obtiennent leur diplôme.

Cette pénurie amène à certains moments une découverture des services dans les hôpitaux, urgences et CHSLD, fait remarquer le président de leur association, François Paradis. Outre la découverture, cette situation épuise les professionnels de la santé qui risquent de donner la mauvaise médication et diminuer la qualité de vie des patients.

Sans contrat de travail depuis bientôt un an, François Paradis croit que le problème majeur réside dans la rémunération qui est basée sur plusieurs mesures temporaires.

« Le salaire est concurrentiel, mais le problème c'est qu'il y a une grande portion qui repose sur des mesures temporaires, par exemple, une portion pour inciter les pharmaciens à travailler plus d'heures par semaine. Pour vous donner une idée, au Saguenay-Lac-Saint-Jean c'est de 20 à 50 % de la rémunération qui est basée sur des mesures temporaires. Ce n'est pas très attrayant pour un jeune pharmacien d'aller s'installer en région. » 

Pour travailler dans un établissement de santé, il faut faire deux années supplémentaires d'études. Ce chiffre représente un poste sur cinq à découvert.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!