Marché immobilier : c'est le bon moment pour vendre

maisons à vendre

C'est sans surprise que l'on constate que les ventes de maisons ont chuté de 26 % en mai dans la région, comparativement à la même période de l'année précédente. Selon la firme JLR Solutions Foncières, il s'est vendu 353 résidences unifamiliales le mois dernier, à un prix médian de 175 000$.

Le président de la Chambre immobilière du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Thierry Desbiens, n'est pas surpris de voir ces chiffres puisque pendant 40 jours, il a été impossible d'inscrire de nouvelles fiches de maison et les visites étaient interdites, ce qui a eu un impact majeur sur le marché. :

 

« Depuis le 13 mars, on ne pouvait plus faire de visites et par la suite, on ne pouvait plus vendre les maisons inscrites à partir du 20 avril. Il n'y a pratiquement eu aucun mouvement dans le marché jusqu'au 11 mai où on a pu recommencer à travailler. Normalement, c'est la grosse période, mais là en avril, le marché a complètement arrêté avec 61 % moins de vente et 73 % moins d'inscriptions ! »

 

Seulement pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, à la reprise des activités, il y avait 665 maisons de moins sur le marché qu'à l'habitude et plusieurs acheteurs pressés puisqu'ils doivent déménager pour le 1er juillet, si bien que les ventes se concluent rapidement indique le courtier immobilier. :

 

« Il y a eu un petit boom d'inscriptions, mais pas assez gros pour combler le vide, alors dans les derniers jours, quand il y a un produit intéressant, l'acheteur doit vraiment être actif et restreindre son temps de réflexion pour agir rapidement. Après le 1er juillet, on ne sait pas trop ce qui va se passer, mais on sait qu'avant, c'est le temps de mettre la maison à vendre parce qu'il y a beaucoup d'acheteurs et les prix restent stables.

 

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!