Motoneige : les plans d'eau ne sont pas assez gelés pour s'y aventurer

Une motoneige stationnée près du lac Duparquet, en Abitibi-Ouest

Un appel à la prudence est lancé pour ceux qui s'aventurent sur les plans d'eau puisque certains ne sont pas encore complètement gelés.

Samedi soir vers 22h, la motoneige d'un homme de Saint-Tite a coulé dans le lac aux Grandes Pointes, situé sur la Zec des Passes, au Lac-Saint-Jean.

Il a tenté de demeurer à la surface et des témoins ainsi que les premiers répondants ont tout fait pour le sauver, entre autres en utilisant des cordes et une échelle, mais en vain. Le décès de l'homme de 30 ans a été constaté à l'hôpital après de nombreuses tentatives de réanimation.

Par ailleurs, un motoneigiste a lancé un appel à la prudence hier soir sur les réseaux sociaux, précisant qu'un groupe de cinq s'est retrouvé dans une fâcheuse position en traversant le réservoir Pipmuacan, sur le territoire Mont-Valin, qui n'était pas assez gelé. La glace a cédé sous le poids de deux motoneiges. Fort heureusement, dans ce cas, personne n'a été blessé.

 

 

Le président du Club de motoneigistes du Saguenay, Jules Tremblay martèle que les lacs ne seront pas assez gelés avant janvier. Il encourage les motoneigistes à utiliser les sentiers balisés. : 

 

« Quand le sentier passe sur le plan d'eau, c'est bien signalisé quand c'est le temps. C'est comme la pêche blanche, quelqu'un va prendre des mesures. Malheureusement, certains veulent prendre des raccourcis et il y arrive des accidents comme ça. »

 

Thierry Gaudron secouriste chez Sauvetage 02 voit aussi régulièrement des gens en raquettes tomber à l'eau. Il rappelle de ne pas céder à la panique. : 

 

« Il faut regarder d'où on arrive. Le but s'est de ressortir par le même endroit. Ensuite, on étend nos bras le plus loin possible et il faut battre des pieds pour se placer en position horizontale. Après ça, il faut se rouler et ramper pour sortir du trou et s'en éloigner. C'est surtout que le froid va saisir la personne parce que c'est un choc. C'est pour ça qu'il ne faut pas paniquer et prendre de bonnes décisions rapidement. »

 

Ailleurs en province

Trois tragédies impliquant des motoneigistes sont survenues samedi au Québec.

Pendant la journée à Baie-Saint-Paul, dans la région de Charlevoix, un enfant de 5 ans a été très gravement blessé. La motoneige sur laquelle il prenait place aurait foncé dans un chalet. Le conducteur s'en tire avec des blessures mineures.

Toujours samedi, vers 22h, une femme de 20 ans, Vicky Léveillée, s'amusait avec des amis sur le lac Noir, à Lac-Sainte-Marie, en Outaouais. À un certain moment, le groupe s'est aperçu qu'elle ne suivait plus. En revenant sur le pas, ils ont vu la jeune femme inanimée sur le lac.  Selon les policiers, il semblerait qu'elle ait heurté une souche et qu'elle aurait été éjectée de son engin.
 

Selon la Société de sauvetage, la glace doit atteindre au moins 12 cm pour pouvoir soutenir le poids d'un homme et de sa motoneige.

Pour connaître l'épaisseur de la glace.

Charte pour connaître l'épaisseur de la glace.