MOTONEIGE : Un trou d'eau de 1000 pieds de long sur la Péribonka

Trou eau, motoneige, pointe langevin, rivière péribonka

L'eau n'est toujours pas gelée sur une longueur de 1000 pieds devant la pointe Langevin sur la rivière Péribonka. C'est du jamais vu, selon les résidents du secteur qui craignent pour la sécurité des motoneigistes qui passent par là pour se rendre sur le lac Saint-Jean.

 

L'un de ces riverains, Eric Scullion, a surtout peur qu'un drame ne survienne le soir alors que ce trou d'eau devient très difficile à voir si on connaît moins le secteur. Selon son analyse, le temps doux et les fortes pluies survenues à Noël expliquent ce phénomène sur le cours d'eau contrôlé par Rio Tinto.

« Rio Tinto ce qu'ils font l'hiver avec toute cette eau c'est qu'ils la turbinent tout de suite. Ça, c'est leur choix, sauf qu'avec les changements climatiques on peut se poser la question si ça va survenir plus souvent. Une fois aux 60 ans, on n’en fait pas de cas, mais là est-ce que ça va être aux 5-7 ans qu'il va y avoir de l'eau libre devant la pointe Langevin ? »

Le résident de Saint-Henri-de-Taillon et d'autres citoyens du secteur ont comptabilisé dans un tableau le débit de la rivière Péribonka sur 6 ans en décembre et janvier pour constater qu'il est beaucoup plus élevé cette année.Graphique rivière Péribonka

Graphique du débit de la rivière Péribonka, Courtoisie

Solution proposée

Eric Scullion propose que des affiches soient installées à des endroits stratégiques sur les cours d'eau pour avertir les motoneigistes. Ce trou à l'eau claire n'est pas sans rappeler la tragédie survenue l'hiver dernier alors que cinq touristes français et leur guide québécois ont sombé dans le lac Saint-Jean.

« Rio Tinto met déjà des estacades devant ses ouvrages et elle est très responsable. Donc, est-ce qu'elle pourrait mettre des affiches lumineuses pour que le soir, on puisse bien voir que cette zone est dangereuse et qu'il y a de l'eau libre où il n'y en avait pas avant? C'est la même chose pour la Grande Décharge. Le soir en motoneige, tu vois le trou quand tu es rendu dedans. »

L'entreprise confirme que le temps doux et qu'un débit plus élevé que la normale sur la rivière Péribonka causent cette situation. La porte-parole, Malika Cherry, rappelle aux motoneigistes de toujours suivre les sentiers balisés sur les cours d'eau.

 

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!