Palais de justice de Roberval: Les avocats ont perdu leur 2e maison

Palais de justice de Roberval

Le début de semaine est difficile pour les avocats, juges et employés du palais de justice de Roberval, qui sont encore consternés d'avoir perdu leur lieu de travail. Le bâtiment patrimonial datant de 1912 a été ravagé par un violent incendie samedi soir dernier.

La Ville de Roberval regroupe plus d'une quinzaine d'avocats qui devront tenir leur procès à Alma et Dolbeau-Mistassini pour les prochains jours. C'est le cas de Me Francis Boucher, qui pratique depuis près de 10 ans à Roberval.

Me Boucher été témoin de l'incendie samedi soir. Son cabinet est situé en face du palais de justice, qu'il considérait comme sa deuxième maison.

«On s'imprègne de ces bâtiments-là. Moi, ma toge, mes souliers et mes chemises étaient dans ma case. C'est un bâtiment qui avait vraiment beaucoup d'histoire, maintenant ça part en fumée. Comment on va préserver ce cachet-là? Je ne sais pas.»

Me Boucher craint que ses clients plus vulnérables aient du mal à se déplacer dans une autre ville pour leur comparution. L'avocat croit que les documents perdus pourront être recréés parce qu'ils sont tous enregistrés, mais le travail sera long, selon lui.

Début de l'enquête

L'enquête pour déterminer la cause de l'incendie devrait débuter cet après-midi. Des ingénieurs étaient sur place ce matin pour s'assurer qu'il n'y a pas de danger pour les enquêteurs de pénétrer à l'intérieur.

Le directeur du Service de sécurité incendie de Roberval, Guy Mailhot, explique que l'enquête se déroulera avec la collaboration de la Sûreté du Québec.

«La SQ doit surveiller l'équipement, toute la papeterie qui est encore à l'intérieur du palais de justice. Nous le mandat du Service c'est de trouver la cause de l'incendie avec le secteur d'orgine.»

Le bâtiment sera reconstruit, assure le gouvernement

Le palais de justice de Roberval sera reconstruit, a confirmé la ministre Andrée Laforest dimanche, sur les lieux de l'incendie.

Les travaux de rénovation et d'agrandissement se déroulaient depuis un an et demi dans ce bâtiment patrimonial. Les avocats réclamaient plus d'espace depuis des années.

«C'est un projet qui était tellement attendu, un projet de 66 millions qui avaient été accordés en juillet 2019. C'est un projet qui sera retardé, mais qui sera concrétisé, je veux rassurer tout le monde.»

 

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!