Rio Tinto offre 30 000 $ à Contact Nature pour restaurer la Rivière-à-Mars

La Rivière-à-Mars et un pêcheur.

Rio Tinto offre une contribution financière de 30 000 $ à Contact Nature pour des projets de restauration de milieux naturels, notamment sur la Rivière-à-Mars, à La Baie.

À la suite du déluge de 1996, une incision majeure du cours d'eau est survenue en raison d'interventions d'enrochement. Cela a eu des effets sur la géodiversité des habitats du poisson, explique le directeur général de Contact Nature, Marc-André Galbrant.

« Depuis le déluge, on voit que la population [de poissons] n'est pas stable. Il faut toujours la soutenir à travers différents projets, soit par l'aménagement de frayères, soit par des projets d'ensemencement. La rivière a un déficit au niveau des sédiments et ça crée une détérioration de l'habitat du saumon et de la truite de mer. »

Contact Nature invite la population à prendre part au débat mercredi soir, à 19 h, au Vieux-Théâtre de La Baie. Le documentaire Le Rhône : la renaissance d'un fleuve y sera présenté gratuitement et laissera par la suite place à des échanges sur les enjeux liés à l'enrochement.

D'autres organismes participent financièrement à ce projet de recherche, dirigé par le professeur de l'UQAC Maxime Boivin et deux étudiants à la maîtrise, Janie Vin-Deslauriers et Simon Tremblay.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!