Santé Canada propose d'augmenter les pesticides dans les bleuets

Bleuet

Santé Canada suggère de hausser les seuils tolérés de pesticides dans plusieurs aliments dont les bleuets sauvages et les framboises. Une proposition qui fait sursauter les producteurs de petits fruits qui n'ont jamais fait cette demande.

Selon les documents, le seuil toléré serait triplé pour le fongicide métalaxyl et plus que doublé pour l'insecticide sulfoxaflore. Ceci ne va pas du tout dans le sens de la tendance actuelle en agriculture, indique Thierry Poniewiera, le président de la Coopérative NORD-Bio au Saguenay-Lac-Saint-Jean. 

« Ce sont des produits dangereux pour la santé et c'est connu. On le prouve jour après jour qu'on peut s'en passer de ces produits pour nos bleuets. Il y a de plus en plus de producteurs biologiques au pays et dans la région. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean compte la plus grande superficie de culture bio au Canada. » -  Thierry Poniewiera, président de la Coopérative NORD-Bio

Cette surprise fait suite à celle de la semaine dernière où dans le cadre de cette même consultation, Santé Canada propose de hausser les résidus de l'herbicide glyphosate dans les lentilles, les haricots et les pois.

L'exercice prend fin aujourd'hui. Au Bloc Québécois, les députés n'ont pas l'intention de laisser tomber l'affaire. La candidate aux prochaines élections dans Chicoutimi-LeFjord, Julie Bouchard, ne comprend pas l'idée de Santé Canada. Celle qui est aussi infirmière, craint pour la santé des consommateurs.

« Il y a un potentiel cancérigène important dans ces produits selon l'Organisation mondiale de la santé. C'est très questionnable de voir cette option-là alors qu'on sait qu'il faudrait attendre d'avoir plus d'études sur le sujet. »

Réaction du chef du BQ sur sa page Facebook.

Selon Santé Canada, augmenter les seuils de ces produits permettrait de conserver plus longtemps les aliments pour la commercialisation.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!