Six motoneiges retrouvées dans le lac St-Jean

Quatre motoneiges ont été retrouvées aujourd'hui au fond du Lac St-Jean. Elles étaient dans le même secteur que les deux autres retrouvées hier soir, soit à l'embouchure de la rivière de la Grande Décharge.

La Sûreté du Québec en a fait l'annonce en fin d'après-midi. Les motoneiges seront probablement laissées sous l'eau, du moins pour l'instant, car les policiers affirment concentrer leurs efforts pour retrouver les cinq motoneigistes français qui manquent toujours à l'appel.

Une équipe de plongeurs a été ajoutée aux recherches aujourd'hui pour fouiller les eaux du Piékouagami. Ils ont de l'équipement spécialisé pour effectuer leurs recherches : un propulseur sous-marin et des sonars latéraux nous dit Hugues Beaulieu de la Sûreté du Québec. :

« Les appareils nous permettent d'identifier des formes et ainsi envoyer les plongeurs sur des points très précis. »

Aucun indice n'a toutefois été trouvé depuis la découverte mercredi soir de deux des motoneiges louées. Jeudi après-midi, la Sûreté du Québec a dévoilé les identités des cinq motoneigistes portés disparus.

Le groupe se serait scindé

Le groupe de neuf motoneigistes se serait retrouvé scindé en deux sur le lac Saint-Jean mardi soir, selon les témoignages des trois rescapés à la caissière du marché d'alimentation de Saint-Henri-de-Taillon Janie Lamothe.

Les trois Français sont repartis jeudi matin vers Montréal pour prendre l'avion. Mardi soir, la jeune fille les a secourus lorsqu'ils sont débarqués pour appeler les secours.

Ils lui ont raconté que l'un d'entre eux s'est retrouvé à l'eau et que ses deux amis l'ont aidé. Le guide qui était devant eux avec l'autre partie du groupe est revenu s'assurer qu'ils allaient bien. Il leur a ensuite dit de l'attendre, le temps qu'il aille chercher les cinq autres motoneigistes, mais il n'est jamais revenu.

« Les trois hommes ont attendu environ trente minutes et par la suite ils sont venus chercher de l'aide. Le premier était correct, mais les deux autres étaient mouillés et glacés. Moi au début je me disais, oui ils sont tombés à l'eau, mais ils sont en vie et les autres sont avec le guide donc ça va être correct, mais finalement non. »

Pour écouter l'entrevue complète que Janie Lamothe a donnée à notre journaliste Carolyne Labrie :

Rappelons que les cinq motoneigistes portés disparus faisaient partie d'un groupe de neuf personnes en excursion au Lac-Saint-Jean. Leur guide, le Montréalais Benoit Lespérance, qui arrivait de La Tuque les dirigeait vers St-Gédéon.

 

 

Un hélicoptère s'écrase sur le site de recherche

Le Bureau de la sécurité dans les transports fera enquête à la suite de l'écrasement mercredi après-midi d'un hélicoptère de la Sûreté du Québec sur le site où les 5 motoneigistes sont disparus au Lac-Saint-Jean. Le pilote qui était seul à bord a rapidement été secouru par ses collègues qui étaient nombreux dans le secteur. Heureusement, on ne craint pas pour sa vie.

 

(Avec la collaboration de Carolyne Labrie et Julie Bergeron, journalistes Bell Média)