Sylvain Gaudreault quitte la politique

Sylvain Gaudreault a annoncé sa démission lors d'un point de presse.

Après 15 ans à l’Assemblée nationale, le député de Jonquière Sylvain Gaudreault annonce qu’il ne se représentera pas aux élections provinciales cet automne.

Élu à 5 reprises dans sa circonscription, Sylvain Gaudreault estime avoir « fait le tour » et affirme que son étincelle pour mener des batailles au parlement s’est éteinte.

« La réalité de l’action politique à tous les jours me pèse de plus en plus. Avant qu’elle ne devienne trop lourde, j’aime mieux céder ma place à quelqu’un d’autre. »

Sylvain Gaudreault ne cache pas que la mauvaise position du Parti québécois dans les sondages des intentions de votes est un des éléments qui l’a poussé à prendre cette décision.

Il admet avoir été déçu d’avoir perdu la course à la chefferie en 2020, mais croit que le chef du PQ, Paul St-Pierre Plamondon, s’est grandement amélioré au cours des derniers mois.

« Paul honnêtement voulait me confier beaucoup de choses, de dossiers, notamment sur les enjeux environnementaux. Ça n’a rien à voir avec Paul. »

Qu’est-ce qui attend Sylvain Gaudreault après son mandat qui prendra fin en octobre? Pour l’instant, il entend se concentrer sur son emploi à temps plein comme enseignant au Cégep de Jonquière. Sans fermer la porte complètement à la politique, il n’est pas du tout « rendu là », mentionne-t-il.

Ce n'est qu'un au revoir

Sylvain Gaudreault envisage de demeurer au sein de l’organisation régionale du PQ et souhaite que son successeur soit élu sous les couleurs du parti.

« Parce que c’est un parti qui porte quelque chose de plus grand que n’importe quel autre parti : c’est celui de faire du Québec un pays. »

Élu pour la première fois en 2007, Sylvain Gaudreault a été ministre des Transports et des Affaires municipales sous le gouvernement de Pauline Marois de 2012 à 2014.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!