Un 50e Jour de la Terre en pleine pandémie planétaire

Jour de la Terre-Istock sadiqrahman

La 50e édition du Jour de la Terre se tient en pleine pandémie planétaire et on peut se demander si les effets de la crise actuelle sur nos habitudes de vie auront un impact sur l'environnement.

Pour le directeur de la Chaire en écoconseil de l'Université du Québec à Chicoutimi, Claude Villeneuve, on peut l'envisager à court terme, mais malheureusement pas à long terme. Il appuie sa réponse en citant les leçons tirées des dernières récessions. :

 

« Ce qui s'est passé dans les dernières récessions économiques, on remarque qu'entre 3 mois et 3 ans une fois le phénomène passé, il y a une reprise et même une accélération de l'économie et on revient dans les mêmes ornières qu'on pensait avoir quitté. »

 

Le chercheur poursuit que la fermeture de certaines usines a certainement un impact positif sur l'environnement, mais comme elles sont moins polluantes qu'il y a 30 ans, l'impact est lui aussi beaucoup moindre. Il apporte également un bémol à la circulation des transports qui diminue. :

 

« Nos industries ont des impacts, mais ils sont beaucoup beaucoup moins grands qu'ils étaient il y a 30 ou 40 ans. Donc, il faut voir que c'est la combinaison entre les polluants de la circulation et les polluants des industries qui vont avoir diminué, liés à la baisse d'activités. »

 

La pandémie actuelle relance cependant l'appel à l'achat local et à chaque petit geste qui compte. L'organisme qui chapeaute le Jour de la Terre a par ailleurs saisi la balle au bond, en présentant un dossier sur des activités environnementales à faire à la maison.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!