Un citoyen du Lac-Saint-Jean accusé d'avoir menacé François Legault

La Sûreté du Québec a enregistré 1748 signalements pour menaces sur les réseaux sociaux entre janvier et septembre, soit deux fois plus que l'an dernier alors que 713 plaintes avaient été enregistrées.

Un homme du Lac-Saint-Jean, Sylvain Proulx, est accusé concernant des menaces faites en ligne contre le premier ministre, François Legault. Le retraité de la municipalité de Chambord fait face à une accusation d'avoir proféré une menace de causer la mort ou des lésions corporelles.

Plus tôt ce mois-ci, il avait écrit sur Facebook que François Legault « payerait de sa vie » pour avoir imposé le port du masque dans les lieux intérieurs publics du Québec. Les menaces auraient été écrites à la suite d'une entrevue que le premier ministre a donnée à une station de radio de Québec.

L'homme de 65 ans comparaîtra le 9 novembre au palais de justice de Roberval. Selon l'acte d'accusation Sylvain Proulx :

« a sciemment proféré une menace de causer la mort ou des lésions corporelles à François Legault. »  - extrait de l'acte de dénonciation

D'autres menaces

Ce n'est pas la première fois que le premier ministre est la cible de menaces. En août, un homme de la région de Québec a été arrêté pour des menaces qu'il a également écrites sur les réseaux sociaux envers François Legault et le directeur national santé publique, Horracio Arruda.

Il y a une dizaine de jours, le chef par intérim du Parti Québécois Pascal Bérubé a aussi porté plainte à la Sûreté du Québec après avoir reçu des menaces sur Twitter. Le corps policier confirmait du même coup que les plaintes pour propos menaçants sont à la hausse cette année.

Avec la collaboration de Carolyne Labrie, journaliste Bell Media.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!