Un débat plus relevé entre les candidats à la mairie de Saguenay

Débat à Saguenay

Le débat organisé ce matin par le Cercle de presse du Saguenay a donné lieu à quelques échanges plus relevés entre les six candidats à la mairie. Les divisions autour de la table du conseil de ville sont revenues plusieurs fois et Josée Néron s'est fait reprocher son manque de leadership.

Défendant une fois de plus son bilan, la mairesse sortante a mentionné que son adversaire Julie Dufour avait le plan depuis longtemps de se présenter à la mairie et que c'est pour cette raison que systématiquement, elle et ses collègues de Jonquière votaient contre les projets. : « Madame Dufour, vous avez voté contre la rénovation du pont vert, contre la rénovation de l'aéroport, contre le projet d'amphithéâtre, contre le budget 2019. Comment pouvez-vous dire que vous n'étiez pas là pour contrer mon leadership? »

Julie Dufour croit plutôt que c'est l'amphithéâtre qui a divisé le conseil de ville ajoutant que l'énergie aurait dû être mise ailleurs, pour développer davantage de projets.

Voyez l'échange entre les deux adversaires.

Transport en commun

Julie Dufour se retrouve plutôt isolée lorsqu'il est question de transport en commun. Sa proposition de couper entre 4 M$ et 6 M$ dans le budget de la Société de transport du Saguenay a donné quelques armes à ses adversaires, dont le chef d'Unisson Saguenay, Claude Côté.

Défenseur des valeurs écologiques, Claude Côté croit qu'il faut arrêter de dire que les bus de ville sont vides, ajoutant qu'on compte 4,7 millions d'entrées par an à la STS, dont les étudiants et les travailleurs. Il est d'avis qu'il faut investir encore plus dans le transport en commun pour augmenter l'achalandage. Julie Dufour aimerait plutôt investir dans le covoiturage, le taxi-bus et les transports à la demande.

Pour sa part, Jacinthe Vaillancourt propose de favoriser la fréquentation des autobus avec diverses actions, comme des sorties scolaires en bus de ville dès le primaire, pour faire prendre l'habitude aux enfants.

La zone ferroviaire, une zone inondable

Le candidat Claude Côté lance un avertissement à ses adversaires qui veulent ériger des bâtiments sur la zone ferroviaire du centre-ville de Chicoutimi.

Josée Néron veut construire un amphithéâtre, Julie Dufour 1000 logements et Catherine Morissette des habitations, un cinéma, une scène et un marché public. Dans les trois cas, elles prévoient l'implication de promoteurs privés. Le chef d'Unissons Saguenay rappelle plutôt que le secteur risque de devenir une zone inondable.

« D'ici 10-12 ans, cette zone-là sera inondable. Alors nous on propose d'y construire un parc urbain. C'est plate à dire, on voudrait construire, mais si c'est une zone inondable, il faut qu'on deal avec ça. » - Claude Côté, chef d'Unissons Saguenay

En bref

- L'idée de Serge Simard d'amener un nouveau joueur à La Baie pour construire une aluminerie n'est pas populaire. Tous les autres candidats sont plutôt d'avis qu'il faut continuer à collaborer avec Rio Tinto.

- L'intimidation n'a pas sa place dans une campagne électorale et un candidat à le devoir de ramener à l'ordre ses supporters lorsqu'ils dépassent les bornes, a lancé Catherine Morissette à Julie Dufour, en lien avec la cyberintimidation dont a été victime Josée Néron la semaine dernière.

- Le gel de taxes proposé par Julie Dufour, Serge Simard, Claude Côté, Catherine Morissette n'est que de la poudre aux yeux croit Josée Néron qui estime que Saguenay n'est pas en mesure de se priver de cette source de revenus.

À lire aussi: la semaine dernière, un débat a été organisé par la Chambre de commerce Saguenay-Le-Fjord

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!