Une grève pourrait perturber la période des impôts

centre fiscal de Jonquière

Les employés de l'Agence du revenu du Canada pourraient déclencher une grève en pleine période des impôts. Les syndiqués du centre fiscal de Jonquière étaient appelés à voter sur un mandat de grève hier après-midi.

Depuis la mi- février, les 28 membres du Syndicat des employés de l'impôt à travers le pays votent sur cette possibilité. Sans contrat de travail depuis trois ans, leur président, Marc Brière, ajoute que les négociations s'éternisent depuis deux ans. : 

 

« Ce n'est jamais arrivé dans l'histoire de l'Agence du revenu qu'il y ait un possible conflit de travail en pleine période pointe des impôts. Ça fait 3 ans et demi que nous sommes sans contrat de travail et 4 ans et demain qu'on n'a pas eu d'augmentation salariale. Là, ça fait plus de deux ans que nous sommes en négociation et qu'il n'y a aucun progrès significatif, nous n'avons même pas eu d'offre salariale. À un moment donné, c'est assez, les employés sont écoeurés. »

 

Des impacts pour les contribuables

Si les employés de l'Agence du revenu se dotent d'un mandat de grève en avril ou en mai, il y aura assurément un impact sur le traitement des déclarations de revenus des contribuables. Marc Brière assure que même si des retards sont à prévoir, les services essentiels seront maintenus. :

 

« Ça pourrait causer des perturbations importantes sauf que les gens qui ont besoin de recevoir les crédits de TPS ou les allocations pour les enfants ne seront pas touchés. Par contre, si les gens attendent leur remboursement d'impôts où s'ils appellent, ils n'auront pas de réponse jusqu'à notre retour au travail. »