Une nouvelle vie scolaire pour les enfants du primaire

Classe primaire

Le retour à l'école s'est bien déroulé ce matin pour les élèves du primaire au Saguenay-Lac-Saint-Jean qui n'y avaient pas remis les pieds depuis le 12 mars. Ils ont pris connaissance avec curiosité des nouvelles règles et des changements apportés dans leur école.

Cette étape majeure dans le déconfinement régional se fait alors qu'un seul nouveau cas de COVID-19 s'ajoute au bilan qui est maintenant de 304 cas dont 213 guérisons. La personne nouvellement infectée est un membre du personnel du CIUSSS.

Pendant ce temps, les élèves du secondaire devront se brancher et poursuivre leur parcours scolaire virtuellement à compter de cette semaine. L'accent est mis sur les matières de base mais un suivi sera assuré dans toutes les matières, précisent les directions d'école.

C'est un grand changement également dans les CPE, les éducatrices doivent porter depuis ce matin des équipements de protection : casques ou lunettes sont maintenant la norme.

La présidente du syndicat régional des éducatrices en CPE, Nathalie Dupérré, explique que plusieurs choses ont changé dans les garderies depuis le 13 mars, par exemple, les ratios ont diminué et les parents ne peuvent plus entrer à l'intérieur de l'établissement. Évidemment, les enfants aussi doivent respecter les règles de distanciation. : 

 

« Les enfants ont une grande capacité d'adaptation, mais même si je vous faisais croire qu'on respecte toujours la règle du deux mètres je vous mentirais parce que par moments, ils ont besoin de réconfort. »

 

Blocs sanitaires et eau chaude sur les chantiers

Les travailleurs sur les grands chantiers de construction ont repris leurs outils tôt ce matin. Ils étaient satisfaits de découvrir des blocs sanitaires avec eau courante sur le chantier, indique le président de la CSN Construction, Jérôme Tremblay. Les roulottes ont aussi été réaménagées et un horaire de pause et de dîner a été instauré.

Jérôme Tremblay est confiant pour la suite des choses, ajoutant que le secteur résidentiel est redémarré depuis trois semaines et que tout se passe bien. Il avoue toutefois qu'à certains moments, c'est compliqué de respecter la règle du deux mètres. :

 

« On s'entend que le deux mètres c'est dur à respecter pour certains types de travaux, mais là on est lundi, on va s'adapter, il y a moins de monde sur les chantiers. Ici, sur le chantier de L'AXE sur Talbot, on est normalement une cinquantaine et ce matin on est plus 30. Les travailleurs ne sont pas récalcitrants et certains portent le masque. »

Bell Media

 

Avec la collaboration de Julie Bergeron.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!