Voyeurisme et pornographie juvénile : un prof de Saguenay accusé

Ordinateur (iStock.com BrianAJackson)

Un professeur d'une école secondaire de Saguenay, Louis Robichaud, est accusé d'avoir fait de l'écoute électronique, de voyeurisme ainsi que de possession de pornographie juvénile. 

Le déploiement policier n'est pas passé inaperçu jeudi dernier sur la rue Moissan à Jonquière. Arrivés tôt le matin, ils ont embarqué l'homme de 38 ans et les enquêteurs ont ensuite passé une grande partie de la journée à fouiller sa résidence. Louis Robichaud a alors brièvement comparu sous une accusation d'avoir volontairement intercepté une communication privée à l'aide de matériel électronique ou informatique.

Cet avant-midi, son retour devant le juge a permis d'en savoir plus sur les circonstances qui ont amené les policiers chez lui. L'accusé aurait installé des caméras de surveillance dans la salle de bain d'une amie qui l'a dénoncé aux policiers quand elle les a découvertes. De plus, il aurait piraté le cellulaire de la dame pour l'espionner. Un geste totalement illégal, rappellent les policiers.

Lors de la perquisition de la résidence de l'enseignant, les enquêteurs ont découvert des caméras dans sa salle de bain et ils ont saisi du matériel électronique et informatique. En passant au peigne fin le contenu de l'ordinateur, ils ont alors découvert des milliers de fichiers de pornographie juvénile.

Louis Robichaud demeure détenu et d'autres accusations pourraient s'ajouter à son dossier puisque l'enquête n'est pas terminée. Pour l'instant, toute cette histoire n'a pas de lien avec l'école où il travaille, précise le Service de police de Saguenay.