Zone orange : Vive déception au hockey

Rondelle de hockey dans un filet.

Vive déception dans le monde du hockey puisque le retour en zone orange à compter du 8 février ne permet pas la pratique de sports d'équipe. Le directeur général de l'Association de hockey mineur de Saguenay, Dany Chouinard, espérait annoncer aux jeunes qu'ils retournaient sur la glace.

Le déconfinement partiel annoncé hier par le gouvernement Legault fait malheureusement des perdants. Les gyms et centres de conditionnement physique peuvent rouvrir et les activités en bulles familiales comme le badminton ou le tennis sont autorisées ce qui n'est pas le cas pour les sports d'équipe.

Pour Dany Chouinard, les activités n’ont pas été un élément majeur de la propagation de la COVID-19 l'automne dernier. :

« Je ne travaille pas pour la santé publique, mais ce que je sais c'est que ce n'est pas le hockey qui a été un foyer de propagation à l'automne. Oui, il y a eu des cas dans certaines équipes, mais il n'y a pas eu de problème majeur. »

Les centaines de jeunes joueurs de hockey du Saguenay-Lac-Saint-Jean n'ont pas pratiqué leur sport depuis le 2 novembre. Ils espèrent maintenant que d'autres assouplissements soient annoncés le 22 février comme l'a laissé entendre le premier ministre Legault.

D'autres interdits en zone orange 

Tout comme le sport en équipe, la santé publique a modifié d'autres permissions de la zone orange. Contrairement à l'automne dernier, il est interdit de se rassembler à six personnes autant à l'intérieur d'une résidence que sur un terrain privé.

Vous pouvez voir des amis ou des membres de la famille qui n'habitent pas à la même adresse que vous à l'extérieur pour marcher ou faire de la raquette.

Au restaurant, seulement deux adultes de différentes adresses peuvent s'assoir à la même table. Les restaurateurs devront également tenir un registre.

Ce tableau résume les nouvelles règles de la zone orange

Tableau zone orange

 

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!