Amos veut échantillonner le plomb dans son eau potable

Ville d'Amos

Amos souhaite effectuer un test de traçage de plomb dans son eau potable.

Pour ce faire, la Ville doit obtenir des échantillons d'une quinzaine de résidences datant entre 1935 et 1955 et qui sont branchées au réseau d'aqueduc.

Les maisons construites avant 1980 sont plus susceptibles de contenir des conduites de plomb, un métal fréquemment utilisé au 20e siècle.

« Il n'y a absolument pas de plomb dans notre réseau d'aqueduc. Notre eau est de haute qualité. Ça nous permettrait de faire une analyse à savoir si les vieilles canalisations peuvent apporter un apport de plomb ou d'autres contaminants tout simplement. C'est vraiment une étude statistique pour avoir une meilleure compréhension de la dégradation des services d'aqueduc. »

- Sébastien D'Astous, maire d'Amos

En octobre 2019, Québec a annoncé vouloir modifier l'encadrement réglementaire du plomb dans l'eau potable.