Arsenic : Lessard-Therrien talonne Charette en Chambre

Émilise Lessard-Therrien, députée solidaire dans la circonscription Rouyn-Noranda-Témiscamingue.

La qualité de l'air à Rouyn-Noranda est inférieure au reste de la province, démontre des données présentées au comité consultatif de suivi de l’étude de biosurveillance.

L’indice du cancer du poumon est plus important à Rouyn-Noranda qu'ailleurs au Québec et la Fonderie Horne, avec ses émissions atmosphériques d'arsenic, semble être l'une des raisons derrière ce triste constat.

Devant ces chiffres, la députée solidaire de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, a profité de la plus récente période de questions à l'Assemblée nationale pour talonner le ministre de l'Environnement, Benoit Charette.

« En ce moment, il y a deux équipes. Il y a l'équipe qui veut améliorer la santé des gens de Rouyn-Noranda. Ce sont les comités citoyens, c'est le conseil municipal de Rouyn-Noranda. C'est Québec solidaire. Dans l'autre équipe, ce sont des partisans du statu quo. Le statu quo, c'est quoi? Ce sont quatre milliards de profit dans les coffres de Glencore. C'est de l'argent qui n'est pas investi pour améliorer la qualité de l'air à Rouyn-Noranda. »

- Émilise Lessard-Therrien, députée solidaire de Rouyn-Noranda-Témiscamingue

Hugo Lacroix, photographe - La Fonderie Horne à Rouyn-Noranda

Le ministre Charette s'est défendu, expliquant que la Santé publique régionale n'est pas en mesure de relier les données à l'arsenic qu'émet la Fonderie Horne dans l'air ambiant de Rouyn-Noranda.

« On a vraiment l'impression que le ministre de l'Environnement reprend les lignes de communication de la Fonderie Horne. C'est inquiétant. On est encore dans une vision très passéiste de l'économie. On oppose l'économie à l'environnement. En 2022, on pense qu'on est capable de faire les deux. On est vraiment dans des anciens discours. Je ne suis pas surprise. »

- Émilise Lessard-Therrien

Par ailleurs, les échanges étaient relativement cordiaux jusqu'au moment où Pierre Dufour, ministre caquiste responsable de l'Abitibi-Témiscamingue, a accusé la députée Lessard-Therrien en Chambre de ne pas rencontrer les dirigeants de la Fonderie Horne. Émilise Lessard-Therrien n'a pas tardé à réfuter cette information. Elle les a rencontrés le 17 mars dernier.