1 M$ pour découvrir le potentiel agricole des régions

UQAT en été

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) reçoit de Québec une enveloppe de 1,2 M$.

Appuyé d'experts et d'une cohorte de cinq étudiants, Vincent Poirier, professeur en sciences du sol à l'UQAT et directeur scientifique de l'Unité de recherche et de développement en agroalimentaire en Abitibi-Témiscamingue, a comme projet de découvrir le potentiel des régions périphériques comme la nôtre.

C'est en raison d'un manque de connaissances techniques et scientifiques en agronomie que les développements de modèles agricoles et agroforestiers durables ainsi qu'en grandes cultures biologiques tardent dans les régions, croit le professeur Poirier.

Ainsi, dès cet été, son équipe va mesurer plusieurs variables, dont le contrôle de l'érosion, les services de régulation du climat, le maintien de la fertilité et la pollinisation afin de dresser un portrait holistique.

Le projet s'étendra jusqu'en 2026. Cette aide monétaire vient ainsi confirmer le rôle de l'institution d'enseignement dans la recherche en agriculture durable au Québec.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus