Agriculteurs enclavés: le MTQ va agir

Agriculture

L'Union des producteurs agricoles de l'Abitibi-Témiscamingue (UPA) et le ministère des Transports (MTQ) ont trouvé une solution pour augmenter la limite de charge permise du pont du ruisseau Marcoux, à Mont-Brun.

Cette restriction de charge a pour effet d'enclaver quatre entreprises agricoles à un point tel où la livraison de nourriture pour leurs animaux n'est pas possible.

En juin, sur une période de cinq semaines, le MTQ procédera à des travaux de renforcement de la structure.

« Le pont va passer de cinq tonnes présentement à 26, 40 et 54 tonnes. C'est un pont qui est en fin de vie. On a aussi dans nos cartons la reconstruction complète de ce pont très prochainement. »

- Luc Adam, porte-parole de la branche régionale du MTQ

Chez les agriculteurs concernés, on est heureux de cette solution qui va régler une grande partie des problèmes, alors que les impacts financiers se faisaient sentir.

Le MTQ a aussi un plan pour mettre à niveau un second pont, cette fois dans le village de Mont-Brun, qui est lui aussi en restriction de charge depuis des années. Toutefois, aucune date n'est avancée pour le moment.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus