Arsenic dans le sol : des suivis que dans le QND pour la Fonderie

Fonderie Horne Rouyn-Noranda

Quelques heures après que la Direction de la santé publique (DSPu) ait rendue publique son analyse sur la présence de contaminants dans le sol de Rouyn-Noranda, la Fonderie Horne tient à ajouter des informations additionnelles.

Les résultats de la DSPu démontrent la présence de cadmium, de plomb et d'arsenic dans le sol de 36 terrains résidentiels et de chemins forestiers au mont Powell en quantité suffisante afin que les normes provinciales ne soient pas respectées.

L'entreprise indique que depuis les années '80, un protocole d'échantillonnage et de restauration est en place pour assurer le suivi de la qualité des sols. Cependant, il vise uniquement le quartier Notre-Dame à proximité des installations de la Fonderie Horne.

« C'est un projet qui est réalisé conjointement avec la Santé publique. Le protocole est revu de façon périodique. C'est important de noter que ce protocole se limite au quartier Notre-Dame. C'est vraiment sur ce quartier qu'il y avait une préoccupation. C'est pour cette raison que c'est celui échantillonné et visé. On n'a donc pas de données d'échantillonnage de sol pour le périmètre urbain à l'extérieur du quartier Notre-Dame. »

- Marie-Élise Viger, surintendante en environnement à la Fonderie Horne

La Fonderie Horne n'a pour l'instant pas eu accès au rapport de la DSPu concernant la présence de contaminants dans le périmètre urbain de Rouyn-Noranda.

Dans un deuxième temps, l'entreprise partage qu'un suivi de la qualité de l'air ambiant fait avec l'aide de deux appareils de mesure. Dans les secteurs visés par la DSPu dans son étude, la qualité de l'air n'est pas un enjeu, assure la Fonderie.

Le premier outil utilisé est un échantillonneur haut-volume. C'est cette balayeuse présente à deux endroits dans le quartier Notre-Dame et dans le périmètre urbain qui aspire les poussières fines en suspension dans l'air et qui permet à la Fonderie de se comparer à la norme provinciale pour les émissions atmosphériques.

Selon les résultats de cette balayeuse, les moyennes annuelles d'arsenic enregistrées dans l'air ambiant dans le secteur urbain de Rouyn-Noranda sont de 5,9 nanogrammes par mètre cube (ng/m3) à la station Hôtel-de-Ville et de 3 ng/m3 à la station Laiterie Dallaire.

Pour le cadmium, les émissions sont de 1,2 ng/m3 et de 0,5 ng/mrespectivement, des résultats qui sont nettement sous la norme provinciale. Finalement, c'est le même phénomène pour le plomb que pour le cadmium. Les résultats sont 67 et 86 fois sous la norme permise par le gouvernement.

L'autre appareil utilisé est un jarre à poussières, contenant qui récupère pour analyses les poussières qui retombent vers le sol.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus