Arsenic : Rouyn-Noranda désire un comité interministériel

Rouyn-Noranda est heureuse d'avoir pu s'entretenir avec ministre de l'Environnement, Benoit Charette, vendredi dernier, pour jaser du dossier d'arsenic. Toutefois, il est nécessaire pour l'administration Dallaire qu'un comité interministériel soit créé.

Rouyn-Noranda est heureuse d'avoir pu s'entretenir avec ministre de l'Environnement, Benoit Charette, vendredi dernier, pour jaser du dossier d'arsenic. Toutefois, il est nécessaire pour l'administration Dallaire qu'un comité interministériel soit créé.

Pour ce faire, elle en fait la demande au premier ministre François Legault.

Malgré n'avoir aucune échéance, Rouyn-Noranda souhaite régler ce dossier le plus rapidement possible.

« Si l'on veut accélérer les choses, il faut absolument pouvoir s'adresser qu'à une seule personne. Le comité va faire en sorte qu'il y ait une concertation au niveau du gouvernement dans ce dossier qui est urgent pour nos citoyens. C'est primordial. C'est incontournable. »

-Diane Dallaire, mairesse de Rouyn-Noranda

D'autre part, Rouyn-Noranda souhaite que la deuxième étude de biosurveillance soit réalisée d'ici le début du printemps prochain.

Rappelons que la Fonderie Horne devra abaisser son taux d'émissions d'arsenic à 100 nanogrammes par mètre cube d'ici 2021, une obligation du ministère de l'Environnement.