Coronavirus : les déplacements contrôlés en Abitibi-Témiscamingue

hôpital de Rouyn-Noranda

24 cas de coronavirus sont désormais confirmés en Abitibi-Témiscamingue. C'est une augmentation de six comparativement à vendredi. Trois personnes sont hospitalisées.

Selon le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Abitibi-Témiscamingue, tous ces cas sont situés dans la MRC de Rouyn-Noranda. 13 d'entre eux se sont rassemblés lors d’un service funéraire en date du 13 mars, à Rouyn-Noranda.

Pour l’instant, il n’y a aucun décès relié au coronavirus. Cependant, une personne est décédée alors que son résultat de COVID-19 est en attente.

Le CISSS-AT procède actuellement à des enquêtes épidémiologiques. L’organisation mentionne aussi que le nombre de tests positifs est en hausse puisqu’il y a davantage de dépistages réalisés.

En province maintenant, le virus a fait quatre nouvelles victimes ce qui porte le nombre total à 22. Toujours au Québec, 2498 personnes ont testé positif alors que plus de 43 500 personnes ont reçu un résultat négatif.

Par ailleurs, le gouvernement Legault annonce que les déplacements seront contrôlés dans huit régions éloignées du Québec. L'Abitibi-Témiscamingue et le Nord-du-Québec font partie du lot. Des policiers contrôleront les allées et venues, à partir de 16h aujourd'hui.

« C'est pour mieux protéger les populations de ces endroits qui sont considérées plus vulnérables parce qu'ils sont entre autres plus isolés. On a entre autres des communautés autochtones et des gens âgés. »

-Geneviève Guilbault, vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique

Le Canada restreint lui aussi les déplacements à travers le pays, toujours dans le but de limiter la propagation du virus. Ceux et celles qui ont des symptômes de la COVID-19 ne pourront plus se déplacer en avion ou en train à l'intérieur du Canada, dès lundi midi.

« On s'attend à ce que ces règles soient suivies. Oui, ce sera la responsabilité des compagnies de s'assurer que des gens qui montent des symptômes de la COVID-19 n'embarquent pas dans l'avion ou dans le train. »

-Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Les déplacements en autobus ne sont pas visés par la mesure, car les entreprises ne sont pas sous juridiction fédérale.

Finalement, Justin Trudeau recommande à ceux qui veulent recevoir la prestation canadienne d’urgence de s’inscrire dès maintenant sur le site de Revenu Canada.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus