Coronavirus : un premier cas dans le Nord-du-Québec

COVID-19

Le gouvernement a répertorié un premier cas lié au COVID-19 à Chibougamau, dans le Nord-du-Québec. Dépistée le 13 mars, la personne en question a respecté l'isolement volontaire après avoir voyagé et transité dans un aéroport, selon le Centre régional de santé et de services sociaux de la Baie-James. Elle est actuellement en rétablissement à domicile.

En Abitibi-Témiscamingue, la situation est toujours sous contrôle alors qu'on ne dénombre aucun cas. En province, le bilan grimpe à 139 personnes touchées.

Par ailleurs, le retour sur les bancs d'école pourrait être reporté au mois de mai afin de freiner la propagation. L'enseignement à distance est exclu pour l'instant. 

« Enseigner à des enfants plus jeune en ligne semble très difficile. Je pense entre autres à tous les enfants qui ont des difficultés. On regarde différents scénarios. »

-François Legault, premier ministre

François Legault écarte l'idée de fermer les chantiers de construction. 

Au contraire, il veut stimuler l'économie du Québec en devançant des projets d'infrastructures.

De son côté, le gouvernement fédéral aidera à transformer des usines pour produire l'équipement nécessaire afin de soigner les Canadiens infectés.

« Grâce à ce plan, les entreprises qui fabriquent déjà des masques, des respirateurs et du désinfectant pour les mains, vont pouvoir augmenter considérablement leur capacité de production. On va aussi soutenir ceux qui doivent s'acheter de l'équipement pour permettre de leur usine de fabriquer des articles. »

-Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Le gouvernement Trudeau annonce également qu'il bloquera l'entrée aux demandeurs d'asile qui arrivent à coup de dizaines chaque jour par le chemin Roxham en Montérégie.

La frontière canado-américaine sera fermée aux voyageurs à compter de minuit ce soir.

Finalement, des Canadiens coincés au Maroc seront rapatriés dans un premier avion dès cette fin de semaine.