Coronavirus : une Valdorienne est coincée au Maroc

Air Canada

Une Valdorienne d'origine voit son séjour au Maroc tourner au cauchemar. Marie-Pier Bourque, son conjoint et leur enfant de 8 mois veulent rentrer au Canada puisqu'ils craignent la pandémie de coronavirus qui frappe le monde entier.

 

Cependant, ils jugent en être incapables en raison de la fermeture des frontières exigée par le gouvernement marocain. Ainsi, tous les vols d'Air Canada sont annulés jusqu'au 1er mai.

Marie-Pier Bourque, qui habite Montréal depuis maintenant 12 ans, raconte son histoire.

« Je dois avouer que c'est un gros stress. On se sent surtout abandonné par notre gouvernement et notre ambassade. Il n'y a aucun pourparler. On n'arrive pas à joindre les compagnies aériennes comme Air Canada. Ce sont simplement des messages automatisés sur lesquels on tombe. Quand on tente de contacter l'ambassade, c'est la même chose. Il n'y a aucune communication aux citoyens, aux voyageurs canadiens. »

-Marie-Pier Bourque

Ce qui est suggéré à la famille, c'est de se rendre dans un pays tiers afin de prendre un vol vers le Canada. Mais, il n'y a aucune garantie qu'elle puisse passer les frontières canadiennes.

Ce n'est pas l'option idéale, martèle Marie-Pier Bourque.

« C'est aussi une des raisons pour laquelle passer par un pays tiers, c'est stressant. On se dit qu'avec une escale, on doit patienter encore dans un endroit achalandé, bondé de gens. Il y a plus de risques de contracter le virus. C'est pour ça qu'on veut rentrer par un vol direct, de préférence. »

-Marie-Pier Bourque

La Valdorienne d'origine aimerait que le gouvernement Trudeau s'inspire du gouvernement français en envoyant des avions chercher les Canadiens bloqués en sol marocain.

Notons que plus de 4 600 personnes ont signé une pétition sur le web dans le but de presser le gouvernement fédéral à les rapatrier.

Marie-Pier Bourque et son conjoint assurent qu'ils se confineront à leur retour à Montréal.