COVID-19: L'industrie du textile s'unit pour fabriquer des blouses

Un type de blouse de protection qui sera produit par Logistik Unicorp et ses partenaires.

Diverses entreprises de textiles du Québec mettent les bouchées doubles pour fabriquer 200 000 blouses de protection par semaine, alors qu'une pénurie pointe à l'horizon.

 

Parmi elles, il y a Logistik Unicorp, entreprise de gestion d'uniformes personnalisés, dont le siège social est à Saint-Jean-sur-Richelieu.

L'entreprise coordonne la fabrication de ces blouses en collaboration avec plusieurs autres entreprises, soit Duvaltex, Soleno Textile, Stedfast, Texel Matériaux Techniques, Textiles Monterey, Tricots Maxime et le Groupe CTT. Ce sont des sous-traitants et des filiales de l'entreprise ailleurs au Québec qui assureront la fabrication des vêtements, qui seront certifiés.

« Nous, on veut offrir nos compétences dans le textile et la production, donc ce qu'on fait, c'est qu'on va acheter les matières premières, on va s'assurer avec les différents acteurs du milieu comme TechniTextile d'avoir les bons matériaux, d'avoir les bonnes coutures, mais aussi de mettre à profit tout ce qui est notre chaîne d'approvisionnement pour produire ces vêtements dans un temps record. [...] On a déjà commencé à produire des blousons lavables niveau 1 cette semaine pour commencer à livrer la semaine prochaine si le besoin y est. »

- Karine Bibeau, vice-présidente aux ventes pour Logistik Unicorp

On parle ici de production de 200 000 blousons par semaine et plus qui pourraient être produits, selon le nombre de fournisseurs, la matière première et l'équipement disponible. Des discussions sont en cours avec le milieu de la santé, qui pourrait potentiellement passer des commandes.

Logistik Unicorp habille quelque 300 000 Canadiens et Canadiennes alors qu'elle fournit déjà les uniformes pour les Forces armées canadiennes et Postes Canada, notamment.

Écouter l'entrevue complète que Karine Bibeau de Logistik Unicorp a accordée ce matin à notre station Boom FM.

Une résidence demande de l'aide

Par ailleurs, la Résidence Saint-Jean-sur-Richelieu appelle à son tour à la solidarité, craignant de manquer sous peu de jaquettes protectrices. Les réserves qu'avait la résidence pour aînés sont presque épuisées, et on connait les difficultés d'approvisionnement actuelles.

La direction aimerait remédier au problème à l'aide de jaquettes lavables et cherche des bénévoles qui pourraient lui en fabriquer en coton lavable. La Résidence Saint-Jean-sur-Richelieu fournit même le patron et le tissu, mais n'a pas les élastiques pour les poignets ni les attaches pour le dos.

À l'échelle du Québec, 4 500 couturières sont mobilisées avec la Coop Couturières Pop. À compter d'aujourd'hui, elles se sont donné le défi de coudre chacune 100 masques en 48 heures. La Coop fournit l'ensemble de départ, du côté de Montréal.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus