Crimes sexuels : l'UQAT se dissocie de l'ancien patron d'Osisko

UQAT en été

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) dépose une requête en Cour supérieure du Québec afin d'annuler un versement de 500 000$ provenant de l'ancien patron de la société minière Osisko, Bryan A. Coates.

Selon La Presse, Bryan A. Coates aurait commis en août 2021 des gestes à caractère sexuel sur deux employées de l'UQAT. Le 18 août 2021, le recteur de l'UQAT, Vincent Rousson, Bryan A. Coates ainsi que les deux employées ont discuté de la campagne de financement, l'instant d'un souper dans un restaurant de Rouyn-Noranda. Ce n'est qu'après le repas, lorsque le recteur a quitté la table, que Bryan A. Coates aurait commis ces gestes à l'égard de la première employée, malgré la présence de sa collègue.

François-OIivier Dénommé, Bell Média. Photo : Bryan Coates.

La première employée s'est confiée au recteur, déclenchant une enquête interne. C'est à ce moment que la deuxième employée a indiqué avoir elle aussi fait l'objet d'une agression sexuelle par Bryan A. Coates en fin de soirée.

Toujours selon La Presse, puisque la plainte ne divulgue pas la nature exacte des crimes, il peut s'agir autant d'une agression sexuelle, de harcèlement sexuel ou des propositions d'insistances à caractère sexuel non désirées.

L'important don en actions de société minières a quant à lui été versé plusieurs mois avant ces événements, soit en novembre 2020, après une entente entre le donateur qui n'était plus le patron d'Osisko à ce moment et la Fondation de l'UQAT.

C'est pourquoi la Fondation tentera maintenant d'annuler le versement devant la Cour supérieure du Québec puisqu'un remboursement entrainerait de lourdes conséquences.

L'Université serait non seulement sanctionnée à la hauteur de 525 000$ par l'Agence du revenu du Canada, mais son enregistrement comme organisme de bienfaisance serait aussi remise en question.

Puisque la requête judiciaire est en cours, l'UQAT a refusé notre demande d'entrevue. L'établissement n'émettra aucun commentaire sur le dossier.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus