Daniel Laframboise doit encore patienter

Palais de justice de Rouyn-Noranda.

Le processus judiciaire de Daniel Laframboise s'éternise. Le Rouynorandien de 52 ans fait face à plusieurs chefs d'accusation, dont agressions sexuelles, séquestration et voies de fait grave.

Dans le dossier qui nous importe aujourd'hui, Daniel Laframboise est entre autres accusé de s'être fait passer pour une personne morte ou vivante et d'avoir induit son ex-conjointe, Sandra Rapattoni, à «lui trouver des filles».


Dans ce dossier, l'enquête préliminaire n'a toujours pas eu lieu. Selon Le Citoyen, cette étape est reportée au 28 septembre puisque l'avocate de Daniel Laframboise n'a pas consulté l'entièreté de la volumineuse preuve. Une enquête préliminaire sert à vérifier si les preuves sont suffisantes pour qu'il y ait un procès.

Rappelons qu'en octobre 2019, la Couronne a ordonné la fin des procédures contre l'ex-conjointe de Daniel Laframboise, Sandra Rapattoni.

Sureté du Québec. Daniel Laframboise lors de son arrestation. Il a depuis beaucoup maigri.

Les autres dossiers de Daniel Laframboise, ceux dans lesquels il est notamment accusé d'agressions sexuelles, seront appelés de nouveau le 11 septembre. Dans ceux-ci, le tribunal espère toujours fixer rapidement le procès. L'avocate de Daniel Laframboise et le principal intéressé veulent qu'il se tienne devant juge et jury.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus