Daniil Bourosh laisse sa carte de visite

Daniil Bourosh

Un nom est sur plusieurs lèvres des partisans des Huskies de Rouyn-Noranda en ce lundi matin. L'attaquant européen Daniil Bourosh a impressionné à ces deux premiers matchs dans le circuit Courteau, récoltant trois points.

Ce succès rapide est inattendu, alors que Bourosh n'est à Rouyn-Noranda que depuis une semaine, ayant disputé un seul match préparatoire. Le problème est qu'il risque de devoir retourner dans son pays.

C'est ce qui se produira si Danila Klimovich, un autre Européen appartenant aux Huskies, est retranché du camp des Canucks de Vancouver. L'envoi de Klimovich à Rouyn-Noranda ferait en sorte que la meute aurait trois Européens à bord, avec Klimovich, Bourosh et aussi le tchèque Jakub Hujer.

Bourosh serait plus susceptible de céder sa place et quitter, étant un choix de deuxième ronde au repêchage européen. Hujer, de son côté, a été la sélection de première ronde de l'équipe à ce même encan.

« Il est impliqué. C'est difficile de se souvenir qu'il n'a que 17 ans. Il joue comme un gars de 19 ans. Il a encore beaucoup à apprendre, mais il nous donne un bon boost offensivement. On aime son éthique de travail et son niveau de compétition. »

- Brad Yetman, entraîneur-chef des Huskies de Rouyn-Noranda

Klimovich a par ailleurs survécu à la première vague de coupures des Cancucks, dimanche.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus