De nouveaux ambassadeurs pour les Carrefours jeunesse-emploi

Logo de l'escouade d'ambassadeurs

Les cinq Carrefours jeunesse-emploi de l'Abitibi-Témiscamingue ont décidé de changer leur formule cette année pour recruter des ambassadeurs.

Afin de promouvoir davantage ses services, l'organisme a décidé d'élargir sa sélection en ne se limitant pas seulement aux étudiants comme ce fut le cas lors des quatre premières années du projet.

La direction a décidé de faire autrement cette année en sélectionnant des professionnels afin de rejoindre un plus grand bassin d'individu. Des 15 ambassadeurs pour 2020-2021, sept proviennent du marché du travail.

« On s'est dit pourquoi ne pas ouvrir et aller chercher une variété d'ambassadeurs qui vont nous permettre d'atteindre encore mieux notre objectif. On a quelques ambassadeurs avec des profils de communication plus fort. C'est sur que ça va nous permettre de réaliser certaines choses hors de ce qu'on a réalisé dans les dernières années. »

- Peggie Lapointe, agente de concertation régionale au sein du projet AT-traction des Carrefours jeunesse-emploi

L'autre rôle des ambassadeurs sera de faire rayonner la région dans le reste du Québec. En ce sens, le Défi Témiscabitibi a été lancé dans les derniers mois et il consiste à faire découvrir par le biais de capsules les richesses de la région avec l'aide de personnalités publiques qui se soumettent à une activité.

« Malheureusement pour l'Abitibi, c'est une région qui est plus subtile dans sa beauté. Il n'y a pas un produit d'appel majeur, des chutes extraordinaires ou un rocher percé, comme d'autres endroits. On est une quinzaine d'ambassadeurs, mais on est tous et toutes des ambassadeurs. Ce n'est pas que nous. Il faut contaminer tout le monde autour de nous pour que tout le monde défende la région pour qu'elle continue à grandir et à s'épanouir. »

- Pascal Lafortune, ambassadeur derrière ce projet

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus