Dernière chance pour le projet d'éducation physique à l'école des Kekeko

L'école des Kekeko à Rouyn-Noranda semble à court de solutions pour faire bouger ses élèves. Depuis quelques années, l'établissement organise plusieurs activités sportives via deux programmes afin de promouvoir les saines habitudes de vie.

La communauté de Beaudry se mobilise pour assurer la survie d'un projet spécialisé en éducation physique entre les murs de l'école des Kekeko. Autrefois, la Commission scolaire de Rouyn-Noranda et le gouvernement du Québec s'occupaient de maintenir le projet, mais les mesures administratives ont changé.

L'éducation physique spécialisée consiste à scinder une classe en deux afin de faire bouger les élèves et d'améliorer leur rendement scolaire. Pendant que le premier groupe bouge, le deuxième peut bénéficier d'une approche plus personnalisée des enseignants.

Cette formule a fait ses preuves dans les dernières années alors que le taux de réussite a augmenté de 14% et 9% en français et en mathématique, respectivement.

Voilà que la communauté organise une course pour amasser des fonds qui serviront à financer et assurer la pérennité du projet. C'est sans doute la dernière chance pour la communauté et la CSRN de réunir des sommes. 

« C'est sûr que si c'est un échec, ce sera très difficile de pouvoir garder le projet d'éducation physique. Avec les coupures du gouvernement, il n'y a pas de financement pour l'année prochaine. Le but de la course est d'avoir un fond. Par la suite, il y aura d'autres activités à gauche et à droite pour réussir à combler le manque. On a 30 000$ à aller chercher. »

-Philippe Guertin, membre du conseil d'établissement de l'école des Kekeko

La Course des Kekeko se tiendra le 2 mai. Il y aura différentes distances, notamment un 1km et un demi-marathon. Un dîner sera fourni.