Des compressions pour sécuriser les travailleurs

Mine Westwood

La minière Iamgold est consciente que certains de ses employés quitteront l'entreprise. 437 travailleurs de Westwood à Preissac sont mis à pied temporairement en raison de l'événement sismique du 30 octobre dernier.

L'entreprise cherche toujours à comprendre les causes et circonstances et par simple mesure de sécurité, elle a décidé de prendre une pause indéterminée et procéder à ces compressions.

« Tout dépendamment de leur situation personnelle, un certain pourcentage va accepter des emplois dans d'autres minières ou dans d'autres domaines. On va rester en communication constante avec nos travailleurs parce qu'on veut ravoir nos collègues ici parmi nous. Avec cet événement, on doit malheureusement dire un au revoir à nos collègues pour une certaine période. Ce n'est pas une journée agréable pour personne de notre équipe sur le site aujourd'hui. »

- Sylvain Collard, directeur général

Sylvain Collard a exprimé qu'une relance est envisagée seulement lorsque le site sera sécurisé et écarte donc pour l'instant la possibilité d'une fermeture définitive.

« La mine Westwood n'est pas la seule mine sismique en Abitibi ou sur la planète. Chaque compagnie minière a eu à faire face à ce genre de sismicité à un moment dans leur progression. On va mettre tous les efforts pour être capable de redémarrer cette mine de manière sécuritaire. Il faut juste prendre le temps de faire les bonnes choses et redémarrer au moment opportun, quand les analyses techniques seront complétées. »

- Sylvain Collard

Certains travaux pourront tout de même être faits sous terre afin de sécuriser certains emplacements.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus