Des promesses en environnement et en agriculture

William Legault-Lacasse (gauche) et Sébastien Lemire (droite)

Les libéraux et le Bloc québécois dans le comté Abitibi-Témiscamingue, en cette dernière semaine électorale, y vont de promesses.

D'abord, William Legault-Lacasse, candidat libéral, propose dix engagements pour réduire la pollution, soutenir les agriculteurs et rendre plus propres les communautés.

Parti libéral du Canada - William Legault-Lacasse

Un plan d'action de protection de l'eau douce serait créé, les subventions réservées aux énergies fossiles disparaitraient en 2023, des enveloppes de 5 000$ seraient remises aux citoyens qui achètent un véhicule électrique et dix parcs nationaux verraient le jour.

William Legault-Lacasse propose aussi aux agriculteurs un soutien plus accru afin qu'ils puissent réduire leurs émissions, grâce au développement de nouvelles pratiques durables.

« On peut aussi en profiter en Abitibi-Témiscamingue. Il y a tellement d'investissements verts qui s'en viennent que ça va représenter plein de débouchés économiques pour notre région. C'est important d'adapter nos mesures aux réalités de notre région. Je ne vais pas annoncer plus d'investissements en transport en commun ici. C'est important de bien cibler nos investissements. »

- William Legault-Lacasse, candidat libéral

Pour sa part, Sébastien Lemire, député bloquiste sortant, s'engage à poursuivre le travail amorcé visant à représenter et défendre les agriculteurs régionaux, à Ottawa. Le candidat compte le faire en simplifiant et en accélérant la venue des travailleurs étrangers temporaires.

Capture d'écran Facebook - Sébastien Lemire, député fédéral d'Abitibi-Témiscamingue

Sébastien Lemire vise également la création d'un programme pour subventionner les terres en friche afin qu'elles puissent devenir une production agricole.

L'adoption du projet de loi C-208 qui consiste à faciliter les transferts intergénérationnels d'une ferme et l'avancement jusqu'en 3e lecture du projet de loi sur la gestion de l'offre sont là des preuves du travail et de l'impact que peut avoir Sébastien Lemire à la Chambre des communes.

« Ils se sont fait promettre tellement de choses à travers les années. Là, ils ont la chance d'avoir à Ottawa quelqu'un de leur gang pour les défendre. Ça s'est vu notamment sur le projet de loi C-208 qui a été adopté. J'ai été le premier du Bloc québécois à parler de cet enjeu. La protection de la gestion de l'offre, ça fait partie de notre ADN. Justin Trudeau a appuyé notre projet de loi. Il était rendu en troisième lecture et il était sur le point d'être adopté par le parlement. »

- Sébastien Lemire, député bloquiste sortant

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus