Des terrains résidentiels contaminés à l'arsenic à Rouyn-Noranda

La Fonderie Horne, à Rouyn-Noranda

La Direction de santé publique (DSPu) de l'Abitibi-Témiscamingue dévoile les résultats de son rapport mené pour caractériser de façon préliminaire la présence de contaminations dans le périmètre urbain de Rouyn-Noranda. Pas moins de 254 échantillons ont été prélevés en surface du sol.

Les CPE et garderies en milieu familial, des terrains résidentiels, la plage du lac Marlon, les sentiers de vélo et forestiers du mont Powell et les parcs et écoles ont tous été échantillonnés. Même chose pour les ruelles du quartier Notre-Dame, à la demande des citoyens, mais dans une analyse différente.

Les résultats démontrent donc que 36 terrains résidentiels ont des concentrations en cadmium, arsenic et plomb plus élevés que les normes établies par le ministère de l'Environnement. L'âge des propriétés est aussi un facteur important.

« On a noté à travers cette étude que les secteurs les plus anciens de la ville seraient plus susceptibles de dépasser les seuils du ministère de l'Environnement. On voit que les dépassements sont plus souvent sur la rive sud du lac Osisko, au centre-ville et dans le quartier Sacré-Coeur. Les secteurs les plus récents de la ville seraient beaucoup moins susceptibles. »

- Daniel Proulx, professionnel en surveillance et coordonnateur de l'étude

Le seul autre secteur contaminé sur le territoire urbain rouynorandien est le mont Powell et ses sentiers forestiers. Les garderies, CPE, parcs, écoles, ruelles du quartier Notre-Dame et sentiers de vélo du mont Powell ont tous des concentrations inférieures aux normes du gouvernement.

La Santé publique partage d'ailleurs aux citoyens dont leurs terrains n'ont jamais été remaniés ou qui détiennent une ancienne maison qu'il existe des gestes simples pour protéger au maximum leur santé.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus