Discours du Trône : vive déception pour Sylvie Bérubé

Sylvie Bérubé lors de son assermentation en 2019

Au lendemain du discours du Trône, le gouvernement fédéral ne mérite pas l'appui du Québec, clame la bloquiste Sylvie Bérubé. 

La députée d'Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou juge inacceptable qu'aucune des quatre priorités du Bloc québécois n'ait émergé des orientations de l'administration Trudeau.

Le Bloc votera contre le discours du Trône si aucune modification n'est apportée sur la protection des juridictions du Québec, sur les compensations aux agriculteurs et sur la hausse des transferts en santé.

Sylvie Bérubé et ses collègues voulaient aussi un rehaussement de 110$ par mois pour soutenir les aînés, dès l'âge de 65 ans, demande qui n'a pas été concédée par les libéraux.

« C'est vraiment une déception. On a réitéré notre demande plusieurs fois auprès des leaders et vous voyez, il n'y a aucune réponse. On s'est aperçu lors du discours du Trône qu'Ottawa veut créer deux classes d'aînés en augmentant leur pension à partir de 75 ans seulement, sans s'engager sur un montant. C'est vraiment un affront. »

- Sylvie Bérubé, députée bloquiste d'Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou

Si le gouvernement Trudeau n'apporte aucune correction, les Canadiens pourraient être appelés à voter en pleine pandémie de COVID-19. Déjà, les Conservateurs ont annoncé qu'ils voteront contre. Pour sa part, le NPD n'a pas encore annoncé ses couleurs.

Infolettre ÉNERGIE 102.7

Pour ne pas manquer aucun concours et nos meilleurs contenus